Le Tantra : Tradition ou Révolution ?

Plus ancien que les toutes les religions, plus précurseur que tous les systèmes de développement personnel existants, entouré de mystère, de craintes, et de confusion … que vient nous dire au juste ce petit mot chargé à bloc : TANTRA ?
Pour beaucoup, le Tantra est associé à l’érotisme, au Kama Sutra, à la sexualité sacrée, à l’orgasme cosmique, à une manière plus exotique de faire l’amour. Et c’est souvent notre désir d’améliorer notre vie sexuelle qui nous attire vers le Tantra.
Ce désir a fait naître de nombreuses formations de Tantra orientées vers la sexualité et la relation amoureuse (deux choses bien différentes !). Dans le cadre de ces formations, nous pouvons nous occuper de nos blessures et de nos tabous sexuels, rencontrer des hommes et des femmes prêts à un échange plus ouvert et authentique, explorer et guérir la relation entre les hommes et les femmes, découvrir en abondance des partenaires du sexe opposé pour mieux comprendre celui-ci, faire la fête, et plus si entente. C’est déjà pas mal !
Rapidement, cependant, le Tantra prend une dimension plus profonde, plus fascinante et encore plus puissante : il vient toucher au sens même de notre existence.

En effet, à partir de la libération du plaisir de nos sens, une grande remise en question se met en marche : remise en question de toutes les religions conventionnelles répressives de la féminité et de la joie de vivre, de toutes les structures politiques, sociales et familiales basées sur le pouvoir et l’autorité, de toute l’éducation axée sur le contrôle de l’élan vital et sur la peur. Bref, une révolution fondamentale s’amorce en nous et nous quittons les chemins battus à la recherche d’une humanité plus vraie, plus riche et plus aimante.
Et nous nous intéressons alors aux racines plus anciennes du Tantra. Le Bouddhisme tantrique est la branche la plus ésotérique et la plus secrète du Bouddhisme, la voie la plus rapide vers l’Illumination. Contrairement aux pratiques religieuses et spirituelles qui prônent l’ascèse, la négation du corps et la sublimation du désir, le Tantra utilise la force du désir comme tremplin spirituel. Et qu’il y a-t-il de plus puissant en nous que le désir, sous toutes ses formes ?

En pratiquant le Tantra, nous découvrons que notre corps est un impressionnant réservoir d’extase, que l’extase est notre nature même. Beaucoup d’entre nous avons été coupés de notre capacité extatique et orgasmique dès les premiers jours de notre existence, dans la souffrance de nos mères qui n’ont pas su nous ouvrir à l’extase du nourrisson bien aimé. Qu’à cela ne tienne : nous pouvons restaurer l’extase en nous.

Et voici quelques clefs de l’extase :
• La détente,
• La confiance,
• La respiration : l’histoire d’amour entre le Yin et le Yang dans notre souffle,
• La présence à notre ressenti, à nos sens,
• L’écoute attentive des impulsions de notre corps,
• Dire OUI, embrasser pleinement tout ce que nous offre l’instant,
• Le détachement,
• Le non-jugement,
• Le jeu,
• L’ouverture à ce qui est, plutôt que la poursuite d’un objectif.

Il manque à cette liste une composante essentielle de l’extase sans laquelle la démarche tantrique n’a pas de sens, ni de résultats durables. Il s’agit d’une notion très étrange pour notre individualisme occidental : c’est la compassion, le désir d’aider tous les êtres. C’est cette immense ouverture du coeur, cette union intérieure avec tous les êtres, qui fait de nous des gardiens du monde. Elle révèle le Divin en nous.
Ainsi, à partir de notre curiosité et de notre désir sexuel, nous voyageons par les voies tantriques jusqu’aux plus hautes réalisations spirituelles, guidés par notre élan vital et notre nature extatique qui ne demande qu’à émerger. La voie du Tantra est intense, rapide, joyeuse, courageuse et surprenante. Venez la vivre !

Mercedes Andany Enseignante de Tantra à Genève Certifiée par l’Institut Skydancing